Les vols à l’étalage en baisse mais les butins sont plus importants

L’ASBL Prévention et Sécurité recense une baisse du nombre de vols à l’étalage de 13% ainsi qu’une diminution de 4% de la valeur totale des produits volés entre 2016 et 2017. Néanmoins, ces chiffres sont à nuancer car environ 4 commerçants sur 10 ne signalent jamais les vols dont ils sont victimes. 

En 2017, ce sont les produits d’alimentation sèche (24% des vols), les parfums et articles de toilette (14%), les boissons alcoolisées (14%), les viandes (7%) et les vêtements pour femme (5%) qui sont les plus prisés pour le vol. Au fil des années, les commerçants doivent faire face à des voleurs de plus en plus professionnels qui sont le plus fréquemment, des adultes dans la vingtaine (22%) ou des adultes dans la trentaine (22%). Contrairement aux représentations du secteur, les adolescents perpétrant des vols ne sont pas les plus actifs puisqu’ils représentent 15% des auteurs. Les septuagénaires, quant à eux, représentent de 4% des faits. 

Le SNI (le Syndicat Neutre pour Indépendants) signale que « Les vols à l'étalage sont encore trop considérés comme des faits de 'petite' criminalité et, par conséquent, ils sont souvent classés sans suite et restent impunis ». Le SNI précise dès lors l’importance de la mise en application de l’amende afin que les commerçants puissent réagir directement. 

Source & Photo: Le Vif